Le projet Nouvelle-France numérique vise à mieux documenter les mécanismes de la production documentaire et ses réseaux d’acteurs en Nouvelle-France. Grâce à une technologie permettant la reconnaissance des écritures manuscrites (HTR) et à l’établissement de partenariats avec des institutions d’archives, le projet entend développer une plateforme commune et des outils de recherche numérique permettant d’interroger de vastes corpus de sources de natures et d’origines distinctes ainsi que d’identifier les liens unissant différentes versions ou copies d’un même document ou unissant des documents provenant de corpus distincts.

Jusqu’ici, la dispersion des sources et les difficultés de consultation ou de déchiffrement rendaient difficile le croisement des sources. En outre, l’absence de moyens technologiques adéquats limitait la collaboration entre les chercheurs.

Le développement des technologies numériques et de l’intelligence artificielle permet aujourd’hui de transcrire de grands volumes d’archives et de mettre en commun les transcriptions et les métadonnées produites par toute la communauté des chercheurs et par les institutions d’archives. Nouvelle-France numérique vise donc à créer les conditions propices au partage, à grande échelle, de ces données de recherche sur les documents de la Nouvelle-France et à développer une structure de recherche fédérative, où chercheurs et institutions d’archives pourront mettre en commun leur expertise et leurs documents.

Nouvelle-France numérique profite du soutien financier du CRSH, grâce au programme « Développement de partenariat ».